Le 9e mois : dernière ligne droite

Ça y est le cap final est enfin franchi ; je suis maintenant dans mon dernier mois de grossesse. Alors que je me souviens encore de ce jour de novembre où j'ai découvert que j'étais bien enceinte, j'ai aussi l'impression que c'est si loin derrière moi.



Entre patience et impatience, ce neuvième mois est un moment un peu à part, suspendu entre deux. Parce que d'un côté, il s'agit de la continuité de ces huit derniers mois où Bébé grandit peu à peu en moi, de mon ventre qui s'arrondit encore plus et les rendez-vous qui se poursuivent.
Mais d'un autre côté c'est aussi, le début de la fin ! Et oui, maintenant que le fameux cap des 37SA est passé, le risque de prématurité écarté, Bébé peut décider de pointer son petit nez à tout moment. C'est donc naturel que la notion du temps nous paraît soudainement assez peu concrète, floue. Si officiellement, il me reste encore trois semaines avant mon terme prévu, je sais que Bébé est presque prêt à venir découvrir le monde.




Entre joie et appréhension, ces dernières semaines sont relativement contradictoires sur le plan émotionnel. L'impatience et la joie qui s'accumule depuis des mois grandissent encore pour attendre leur point culminant : la rencontre va bientôt avoir lieu. Après avoir visualisé notre enfant par le biais des échographies, l'avoir senti s'agiter dans notre ventre, réagir à nos caresses, il s'agit enfin de le voir pour la première fois. A quoi va t-il ressembler à cette première rencontre ? Au final peut importe et pourtant imaginer ce moment nous remplit de bonheur.
Face à cette hâte, il y a aussi parfois l'angoisse et l'inquiétude au sujet de l'accouchement qui viennent tout doucement s'installer dans nos têtes. On a beau être « préparées » par les cours avec les sages femmes, par les récits de nos amis, finalement on ne peut prévoir l'accouchement, son déroulement, ni même quand il aura lieu. Vais-je reconnaître les signes ? Vais je avoir mal ? Est ce que cela va durer longtemps... Autant de questions qui malheureusement restent sans réponses puisque chaque accouchement est différent.




Pour ma part, j'aborde ce 9e mois vraiment partagée par deux sentiments ; celui de découvrir enfin l'enfant qui grandit en moi et celui de réaliser que je vais vraiment devenir maman. Assez étonnant, me direz vous puisque ça fait des mois que je m'y prépare et pourtant, sur le point de terminer la grossesse je réalise pleinement que notre vie va complètement changer. Bien entendu, j'en suis ravie et d'un autre j'ai encore l'impression d'avoir du mal à réaliser. Une des lectrices du blog m'avait dit que je deviendrais maman le jour où je tiendrais mon enfant dans mes bras et je crois qu'elle a raison. Je ne dirais pas que les peurs communes à toutes les mamans en fin de grossesse ne m'inquiètent pas parfois et pourtant l'impatience est plus forte que le doute.

Alors que les dernières semaines deviennent plus fatigantes, j'ai hâte de terminer cette étape. Je sais que ces derniers moments sont bénéfiques et permettent à Bébé d'arriver en pleine forme et l'on me répète sans cesse de profiter de ces derniers moments de repos et de profiter ; et c'est ce que j'essaie de faire.
Si je suis sereine (pour l'instant !) pour l'accouchement, j'avoue que l'impatience gronde en moi et cette dernière ligne droite me semble terriblement longue. Néanmoins, j'essaie de lâcher prise et de prendre soin de moi (de nous!) et n'attends plus que le jour où Bébé choisira enfin de venir nous rencontrer !


Commentaires